Miyazaki Aogami super damascus sujihiki 270mm

(1 avis client)

580,00 

Rupture de stock

Description

Miyazaki Aogami Super Damascus sujihiki 270mm est l’equivalente japonais d’un fileteur ou couteau à trancher.

Histoire et curiosité

Haruki Miyazaki-san est un forgeron de 35 ans des îles Goto dans la préfecture de Nagasaki. Il a décidé de devenir forgeron et apprenti sous Ooba-san à Fukuoka.

D’après 5 ans d’apprentissage, il a appris toutes les compétences de base de la forge et est retourné sur son île natale, où il a ouvert son propre atelier. Il a continué à voyager à travers le Japon, acquérant et maîtrisant de nouvelles compétences auprès d’autres forgerons et couteliers lors de ses voyages.

Miyazaki travaille seul dans sa petite forge en faisant tout à la main. Tous ses couteaux sont laminés à la main, traités thermiquement avec du charbon de bois de pin et trempés à l’eau.

La lame

Fabriqué avec une structure san mai, avec un noyau d’acier aogami super et un revêtement de fer souple. Ce dernier, laminé à la main pour obtenir un jolie pattern damascus. En raison de sa trempe a l’eau, l’acier aogami super a une dureté de 64-65 HRC, ce qui permet a cette lame d’être aiguisé telle un rasoir, ayant la capacité de retenir le tranchant très longtemps.

Le manche

Finalement, le manche est fabriqué en bois de manguier teinté et stabilisé avec incrustations de nacre, intercalaires et extrémités en loupe de frêne noir.

Fiche technique

Marque: Tsubaki

forgeron: Haruki Miyazaki

finition: kurouchi – damascus

acier: aogami super

dureté: 64-65 HRC

type: sujihiki 270mm

longueur lame: 27.5 cm

hauteur lame: 5.09 cm

épaisseur au talon: 2.6 cm

épaisseur à la pointe: 0.7 cm

poids: 234 gr

Informations complémentaires

Poids 0,3 kg

1 avis pour Miyazaki Aogami super damascus sujihiki 270mm

  1. Louis Biscay (client confirmé)

    La lame est juste dingue, et que dire du manche qui s’accorde parfaitement avec. Prise en main et découpe plus qu’au rendez vous !

Ajouter un Avis